Conseil départemental

Domaine départemental de Méréville

Propriété du Conseil départemental de l’Essonne depuis décembre 2000, le domaine de Méréville s’apprécie comme le dernier exemple de jardin pittoresque conçu à la fin du XVIIIe siècle.

Un parc paysager remarquable

C’est essentiellement le projet d’un homme, grand financier et amateur d’art, le marquis de Laborde, qui va s’entourer des plus prestigieux concepteurs de jardins de son temps, François-Joseph Bélanger puis Hubert Robert, pour créer un parc dans le style à la mode depuis les années 1750 : les jardins paysagers ou anglo-chinois.

Du jardin à la française qu’il acquiert en 1784, le marquis de Laborde ne gardera rien ! Les jardins réguliers et potagers en terrasse qui entouraient le château sont entièrement remodelés pour créer des scènes de collines ondoyantes et de vertes vallées. Les allées rectilignes sont effacées au profit de petits chemins sinueux et ornés de calades qui serpentent et se jouent du visiteur, lui ménageant sans cesse des surprises et des échappées vers des scènes cachées. Les coteaux abrupts du plateau, qui constituent un décor naturel en amphithéâtre tout autour du jardin, sont dotés de grottes et d’enrochements dans lesquels il fait bon se rafraîchir l’été.

La Juine, rivière tranquille qui coulait en droite ligne au fond du jardin, est détournée pour créer îles, méandres et lacs. Des cascades viennent ponctuer les cours d’eau pour ajouter des effets sonores aux splendeurs du jardin. Méréville est aux antipodes de la nature domptée et domestiquée des jardins à la française, elle s’y veut sauvage et sublime. Les scènes de rochers évoquent la montagne et l’effroi que la Nature peut parfois susciter.

Méréville raconte le rapport de l’homme face à la Nature à la fin du siècle des Lumières. Le plus magique est que ce jardin est encore là aujourd’hui, secret, caché, enfoui parfois, mais prêt à se dévoiler à qui veut bien se le laisser conter…


PRÉCONISATIONS

Le Domaine de Méréville est un site classé au titre des Monuments historiques et inscrit au titre des sites.

Son accès est réglementé pour des raisons de sécurité et de préservation du patrimoine :

• Ne pas quitter les chemins balisés,

• Ne pas monter sur les enrochements,

• Vélos et animaux domestiques (même tenus en laisse) interdits,

• Les enfants doivent rester sous la surveillance constante de leurs parents.